Daniel Carter, né le 5 mars 1982 à Leeston, est un joueur de rugby néo-zélandais. Il évolue au poste de demi d'ouverture (1m78 - 88kg). International All Blacks depuis 2003, il est considéré comme le meilleur demi d'ouverture de l'histoire de cette équipe. Il a été plusieurs fois élu l'homme le plus sexy de Nouvelle-Zélande. Il signe à l'USA Perpignan le 27 juin 2008 pour la saison 2008-2009.

Désormais en France, on ne pouvait pas vous faire passer à côté d'un aussi bel étalon - ne pas cliquer !! photos sexy dans la suite du Post... -

 



Attendu depuis près de six mois par Toulon, l’ouvreur néo-zélandais Dan Carter s’est finalement engagé officiellement le 27 juin dernier avec Perpignan. Les conditions de son transfert sont les mêmes qu’à Toulon: il arrivera en Catalogne après les tests de novembre avec les All Blacks et repartira fin juin pour pouvoir retrouver sa sélection, comme le stipule le contrat qu’il vient de signer avec sa fédération. Le Néo-Zélandais a obtenu une dérogation de la part de cette dernière, qui lui permet de jouer sept mois dans un club européen.

A 26 ans, Dan Carter, c'est tout simplement le meilleur numéro 10 du monde: 44 sélections pour 676 points, ce qui en fait le plus grand marqueur de l'histoire des All Blacks. Elu joueur de l'année en 2005, Carter explique ainsi son revirement dans son choix de club: «Je me suis beaucoup renseigné sur Toulon et Perpignan et je ne doute pas que j’aurais apprécié de jouer à Toulon. Mais j’ai choisi Perpignan en raison de sa qualification en H Cup [coupe d'Europe]

Car contrairement à Perpignan, quatrième du dernier championnat, Toulon vient d’accéder au Top 14 et vise uniquement le maintien. Un objectif pas assez élevé pour le joueur, comme il l’a déclaré ce matin: «Si je viens en Europe, c’est pour jouer au sommet. Je suis très enthousiasmé par les challenges qu’offrent le Top 14 et la H Cup. Je veux être confronté à ce qui se fait de mieux.» Soit les Ospreys, Leicester et Trévise, les trois clubs qui sont dans la poule de Perpignan.

Autre facteur de motivation: le trop grand nombre de Néo-Zélandais à Toulon. L’ouvreur All Black veut totalement changer d’entourage pour «compléter son registre de jeu, connaître une autre approche du rugby,confronter à une autre culture et à une autre vision de ce jeu.»

Si le montant de son salaire n’a pas filtré, nul doute que le club catalan s’est aligné sur l’offre de Mourad Boudjellal, le président du RC Toulon: 700.000 euros de salaire pour sept mois de contrat. Un record dans le monde du rugby. Le temps pour lui de jouer, au minimum, quatre matches de poule en coupe d’Europe et quinze en Top 14. Il pourrait en disputer cinq de plus si Perpignan se hisse en finale de ces deux compétitions. (Source : Libération).