Mot-clé - sida

Fil des billets

jeudi 1 décembre 2011

Journée mondiale de lutte contre le SIDA

frontsida.jpg

A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, les acteurs Fabian Esteban (dont on vous a consacré un article le 7 novembre 2011) et Dylan Menoboy (l'acteur gay du film évènement de Menoboy: Incarcération) ont décidé de se mobiliser!

 

Les deux stars montantes du X gay français ont lancé sur le net une campagne d'appels aux dons auprès de leurs fans. Les internautes peuvent s'engager à donner une somme supérieure à un euro et même choisir les destinataires de leur don parmi les associations suivantes: Aides, Sol en Si, Solidarité Sida et Sidaction.

fabian-dylan.jpg

Si vous aussi vous désirez faire un geste en faveur de la lutte contre le sida, il vous suffit de vous rendre sur le site de Fabian en cliquant ici.

150% des recettes seront reversées aux assos. Pourquoi 150%? «Lorsqu'on donne à une association caritative, il y a un abattement fiscal, nous explique Fabian, il aurait été malhonnête de ma part que je tire profit de cette opération. Après calcul de cet abattement, on arrive à ce chiffre de 150%». Pour rendre leur opération encore plus attractive, les deux garçons ont décidé d'offrir aux 100 premiers donateurs un kit cadeau comprenant une photo dédicacée de Fabian et Dylan, un assortiment de capotes «fun», un lubrifiant fruité, un anneau vibrant et un ruban rouge offert par AIDES. C'est ce qui s'appelle une belle initiative. Alors à vos clics !

Évaluer ce billet

  • Note : 2.8
  • Votes : 4

mardi 24 août 2010

VIH: Six choses à savoir sur le traitement post-exposition

La capote a glissé? Craqué? Vous l'avez « oubliée »? Ce n'est pas le moment de paniquer mais d'agir. Le traitement post-exposition, ou traitement d'urgence, réduit le risque de contamination par le VIH. En six points, tout ce qu'il faut savoir sur ce TPE.

Le TPE, c'est quoi ?
Le TPE vise à détruire le VIH avant qu'il ne se développe dans l'organisme. Ce traitement d'un mois associe trois antirétroviraux. Attention, le TPE est d'autant plus efficace qu'il est commencé tôt: si possible dans les quatre heures, et de préférence avant vingt-quatre heures. Selon la législation, quarante-huit heures après la prise de risque, le TPE n'a plus à être prescrit.

Appelez immédiatement Sida Info Service
Premier réflexe : le 0 800 840 800. C'est le numéro gratuit de Sida Info Service . L'écoutant fera une première évaluation du risque avec vous avant de vous indiquer l'adresse du service d'urgences le plus proche. Sachez que les rapports anaux non protégés et la fellation avec éjaculation sont deux des indications possibles de TPE. Mais que c'est avec le médecin que vous évaluerez précisément le risque auquel vous avez été exposé. Attention: en présence de sang ou de sperme, les risques sont multipliés.

Aux urgences, ça se passe comment ?
À l'arrivée aux urgences, inutile de donner les détails à l'accueil : évoquer un accident d'exposition au VIH (et le délai écoulé) doit suffire pour voir un médecin rapidement, et cela 24 heures sur 24. Première étape : un dépistage, pour vérifier que vous n'étiez pas infecté par le VIH auparavant. Résultats en trente minutes si des tests rapides sont disponibles, ou en quelques heures sinon. Au cours de la consultation, le médecin va évaluer le niveau de risque avec vous, pour aboutir à la décision de délivrer ou non le TPE.

Venez si possible avec votre partenaire
De préférence, faites-vous accompagner par votre partenaire pour faciliter l'évaluation du risque pris. S'il ignore son statut, un dépistage lui sera proposé. S'il est séropositif, apportez bilans (CD4 et charge virale), génotype et ordonnance avec mention du traitement, ce qui permet le choix du traitement le plus adapté. À défaut, ayez sur vous son numéro de téléphone.

Un traitement d'un mois, pas anodin
Les services d'urgences disposent de « kits » d'antirétroviraux (ARV) pour 2 à 3 jours. Ensuite, au cours d'une nouvelle consultation, un médecin référent VIH va réévaluer le bien-fondé du TPE (avec les résultats des premières analyses) et vérifier la façon dont votre organisme le tolère. N'hésitez pas à lui poser toutes vos questions. Le TPE peut avoir des effets indésirables (diarrhées, nausées, fatigue, vertiges, maux de tête) qui le plus souvent disparaissent après quelques jours. Si l'intérêt du TPE est confirmé, vous aurez une ordonnance pour quatre semaines de traitement, à suivre scrupuleusement.

Quand saurai-je si je suis infecté ?
Le TPE pouvant fausser les résultats des tests de dépistage, il faut attendre un mois après la fin du traitement pour un premier contrôle du statut sérologique. Si c'est négatif, le contrôle définitif n'est possible que trois mois après la fin du TPE. Si le TPE n'est pas sans contraintes (durée, effets secondaires, consultations médicales...), c'est une solution d'urgence très utile si on agit vite. Pendant toute la période de traitement, continuez de vous protéger, ainsi que vos partenaires. Si vous avez plusieurs fois recours au TPE par an, sachez que vous pouvez discuter de vos difficultés à utiliser le préservatif avec Sida Info Service.

 

Sida Info Service : 0 800 840 800, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, appel anonyme gratuit depuis un poste fixe. À partir du site web (www.sida-info-service.org), vous pouvez aussi être rappelé (y compris sur un portable).

 

QUE FAIRE EN CAS DE REFUS DE DÉLIVRANCE ?
Cela reste rare, mais certains médecins des urgences peuvent être plus ou moins bien informés. On vous refuse un TPE alors que vous pensez en avoir besoin ? Pas de panique et pas d'énervement. Le mieux est de prendre conseil en appelant sur place Sida Info Service, ce qui pourra débloquer la situation.
Et à l'étranger ? Les situations sont bien évidemment très variables. Le mieux est de demander conseil auprès de Sida Info Service (depuis l'étranger : + 33 1 55 25 13 53).

Article publié dans TÊTU n°157, juillet-août 2010

vendredi 26 mars 2010

Sidaction 2010 - Un jour nous vaincrons le sida

Sidaction 2010 les 26, 27 et 28 mars 2010

 

Pourquoi avons-nous une nouvelle fois besoin de vous ?

Pour relever les nouveaux défis lancés par le VIH :

  • Le vieillissement des personnes vivant avec le VIH et les troubles neuro Sida
  • La mutation du virus qui ralentit les chercheurs dans leur travail
  • L'allègement des traitements pour diminuer les effets secondaires
  • Lutter contre la discrimination dont sont victimes les personnes vivant avec le VIH

Ce week-end, 11 chaînes de TV et 3 radios se mobilisent à nouveau toutes ensembles, aux côtés de Sidaction.

lundi 30 novembre 2009

Calendrier 2010 ECLS

ECLS.jpg

L'association ELCS Étudiants Contre Le Sida lance son calendrier pour l’année 2010 qui marquera son 15ème anniversaire.

En 2010, le calendrier s’ouvre plus encore à de jeunes talents, artistes, créatifs ou sportifs, en soulignant la diversité de la jeune génération, son énergie et ses valeurs. Avec le comédien Laurent Artufel, des animateurs TV en vogue tel que Christophe Beaugrand et WIlly Liechti, le Décathlonien Romain Barras, le coach sportif de marseille Gregory Capra,  ... et tous les formidables talents rassemblés, pour des photo en solo, en duo, en trouple ou en groupe, le pari est tenu !

calendrierECLS-004.jpg

5 photographes de Franck Laguilliez à Benjamin Juveneton, Fred Pierre, Thierry Musiol et Jonathan Touati ont permis de faire de cette édition 2010.

L’objectif demeure d’inviter chacun à se remobiliser contre le sida, d’où l’idée de mises en scène, le plus souvent drôles, parfois provocatrices, sur le thème « In bed with … » puisque la chambre reste le premier terrain de bataille pour la prévention, le lieu où se joue la décision de se protéger, ou pas. Hétéro, gay, de tous horizons, de toutes sexualités et dans des situations "standard" comme en des conditions plus aventureuse (escalier, extérieur, douche, ...).

calendrierECLS-002.jpg

calendrierECLS-003.jpg

Pour ceux qui sont sur Paris, le calendrier sera lancé lors du vernissage ce soir, à partir de 19h00 à la Maison des Initiatives Etudiantes, 50 rue des Tournelles, Paris 3e, métro Bastille.

Sinon en attendant de vous le procurer un aperçu dans la suite de l'article de ce que vous pourrez y trouver ;) Alors faites une bonne action et surtout n'oubliez pas : Protégez vous !

Lire la suite...

jeudi 5 novembre 2009

N'oublies pas la capote !

Ce n'est pas parce qu'on en parle moins en ce moment que le sida ne tue plus !

Une petite vidéo retraçant une série d'affiche pour toujours se rappeler qu'il faut continuer à se protéger.

- page 1 de 3

Sex Shop Gay

Tous les produits disponibles sur MaBoutiqueGay.com...